LE GRAND PARI, LA NOUVELLE ÉMISSION DU RAP FRANCAIS À FAIRE TOURNER

Le Grand Pari

La semaine dernière, une nouvelle émission rap débarquait sur Youtube. Le Grand Pari, show de divertissement de deux heures fait la part belle aux cultures urbaines. Ils cherchent désormais des sponsors pour produire la suite.

Kery JamesSofianeSadekou S-pri Noir ont fait passer le mot sur les réseaux : une nouvelle émission rap débarque. La première du Grand Pari était diffusée sur Youtube, jeudi 25 janvier au soir. Depuis, Juliette Fievet, présentatrice et productrice du show, a du mal à lâcher son téléphone :

« J’appelle tous les copains pour faire tourner l’émission. J’ai l’impression d’être une chanteuse de RnB qui essaie de vendre son clip à tout le monde. »

Des copains, la journaliste de RFI en a un paquet. Après 20 ans comme manageuse dans le rap, elle peut se targuer « de connaître tout le rap game ». Elle dresse un constat amer :

« Il n’y a aucun espace pour le rap dans le PAF. »

Après avoir cité, dubitative, la dernière prise de position de Zemmour sur le rap, ou l’interview de Vald chez Ardisson, elle ajoute :

« On a voulu donner une place de choix au rap français. »

« ON PEUT TOQUER À TOUTES LES PORTES, PERSONNE NE VEUT DE NOUS »

Lino, Dosseh, Kalash Criminel et Cali sont les premiers invités du Grand Pariun show de deux heures qui se veut intergénérationnel et définitivement urbain. « Au final, tout est hip hop : le cadre, la façon de parler, la scène,.. Mais le rap doit représenter 10% de nos discussions. » Lives et interviews se succèdent. Lino explique qu’il regarde BFM au réveil, Dosseh donne sa vision de la pérestroïka et Kalash Criminel se confie sur ses relations avec mère. Juliette Fievet commente :

« Ca faisait longtemps que je voulais faire ce genre de programme. J’ai proposé plein de concepts à toutes les télés et les boites de prod’ de Paris. Je me suis toujours fait jeter. »

Jusqu’à ce que, en septembre dernier, Sabrina Iwanski, productrice pour la boite de production LGM – plutôt spécialisée dans les captations de spectacles – la contacte. Elle n’a rien à voir avec le milieu hip hop, mais réfléchit à une émission de divertissement musicale avec Pierre Blaise, de la boite de prod’ Rythm and Town. La journaliste est tout de suite enthousiaste. « On a attendu personne. On l’a auto-produit et on a décidé de le diffuser sur Youtube. » Pendant 4 mois, ils imaginent ensemble le Grand Pari :

« C’est un projet fait avec deux bouts de ficelle. En tout, l’émission a coûté 9.000 euros. »

Une somme dérisoire pour un show de deux heures. Ryhtm and Town et LGM ont mis l’essentiel, Juliette a complété. « Sur le tournage, tout le monde était bénévole. En tout 70 personnes au moins », explique cette dernière. Les cameras ont même été prêtées.

UNE SECONDE ÉMISSION ?

Et maintenant ? Juliette Fievet et ses camarades regardent fébrilement le compteur de vues. Ce lundi, l’émission en affiche plus de 40.000. « On ne peut pas se planter. Ca donnerait raison à tout ces gens qui nous ont fermé leur porte. » Le succès d’estime est en tout cas certains sur les réseaux. Mais Juliette reste concentrée :

« Ca me rend super heureuse. Je suis comme une ouf ! Mais l’idée maintenant, c’est de trouver des sponsors pour financer la seconde émission. Alors n’hésite pas à faire tourner ! »

Source : streetpress.com

Comments

comments

0 I like it
0 I don't like it